Voyager après 50 ans

Bansko

Dancing Bears Park, pour la sauvegarde des ours bruns

Jours 9 & 10 : En route vers le massif du Rila

De Plovdiv, notre itinéraire nous mène vers Panichiste pour faire l’ascension des 7 lacs de Rila (nous y reviendrons plus tard). Dans mes recherches sur les blogs d’autres voyageurs, une étape m’est apparue comme une évidence : Dancing Bears Park.

DANCING BEARS PARK Belitsa est situé dans les montagnes de Rila à environ 180 km au sud de Sofia, à 12 km de la ville de Belitsa et à environ 35 km de la station de ski de Bansko. Le sanctuaire est géré en coopération avec la Fondation française Brigitte Bardot et est actuellement financé par les deux organisations. Il comprend une superficie de 120 000 m², divisé en sept enclos à ciel ouvert dans lesquels la plupart des ours vivent en couples ou en groupes.

La plupart des ours étaient d’anciens ours dansants de Bulgarie, de Serbie et d’Albanie. Mais aussi d’autres ours ont trouvé ici un foyer pour toujours. Le sanctuaire offre à ses habitants des forêts denses et des collines pour l’itinérance et l’isolement, des prairies et des endroits ensoleillés spécialement conçus pour le repos, des étangs pour la baignade et des tanières artificielles pour les ours qui ne creusent pas leurs propres grottes d’hibernation. Actuellement, Belista abrite 23 ours.

En vidéo …

Depuis 2000, DANCING BEARS PARK Belitsa offre aux ours maltraités et négligés un foyer sûr et naturel. Le sanctuaire offre un foyer approprié et permanent pour les ours bruns auparavant maintenus dans des conditions inadéquates, en particulier pour les ours élevés et entraînés comme ours dansants. Lorsque le sanctuaire a été créé en 2000, plus de 20 ours étaient encore forcés de « danser » pour divertir les gens en Bulgarie et en Serbie, même si cette pratique cruelle était interdite par la loi. QUATRE PATTES a décidé de prendre des mesures contre cette pratique illégale macabre et, en coopération avec la Fondation française Brigitte Bardot, a créé le PARC DES OURS DANSANTS Belitsa comme lieu permanent pour héberger ces ours sauvés.

L’élevage d’ours dansants a une longue tradition en Bulgarie. L’entraînement tortueux des ours était déjà interdit en 1998. Mais une décennie plus tard, de nombreux ours vivaient encore enchaînés. Grâce à l’initiative QUATRE PATTES et à l’adoption des trois derniers ours dansants du pays en 2007, nous avons pu définitivement mettre fin à cette pratique en Bulgarie.

Voici l’histoire de Teddy, le plus jeune pensionnaire du parc

Teddy fête sa « 1ère année de bonheur » 🎉
Teddy avait une vie misérable dans sa minuscule cage rouillée. Depuis qu’il était un jeune ours, il avait été gardé dans des conditions horribles au zoo Shtip en Macédoine du Nord. Depuis que nous avons entendu parler de lui, nous nous sommes battus pour lui, nous avons eu le cœur brisé de le voir souffrir jour après jour sans aucun enrichissement, nulle part où se cacher, juste seul sur le sol en béton.
Ce fut un sauvetage délicat en raison de la pandémie actuelle avec toutes ses restrictions, mais nous n’avons jamais abandonné !
Et enfin, le 5 novembre 2020, le jour que nous attendions tous est arrivé et notre équipe a pu sauver Teddy et l’amener dans sa nouvelle maison pour toujours, le DANCING BEARS PARK Belitsa🌲, qui est géré par QUATRE PATTES et la Fondation Brigitte Bardot .
Teddy, 5 ans, est le plus jeune habitant de DANCING BEARS PARK Belitsa Ce n’est un secret pour personne que Teddy et Riku sont inséparables.
C’est incroyable quelle transformation il a déjà faite pendant un an – il est curieux et explore son bel enclos extérieur en profitant de sa nouvelle vie. ❤️

Belitsa Park

Teddy,  dans sa misérable cage rouillée
Teddy et sa nouvelle vie

(crédits photos : https://www.facebook.com/DancingBearsParkBelitsa)

A la fin du mois de septembre, le temps était encore très beau et nous avons pu voir un grand nombre d’ours.  A partir d’octobre / novembre, ils se préparent pour un long long dodo.  Dormez tranquille, les gros !

En pratique

Sur la route en venant de Plovdiv, le domaine se trouve à environ 35 km de Bansko. L’endroit n’est pas toujours très bien indiqué et les 3 derniers kiilomètres sont quelque peu chaotiques. Nous avions une citadine mais par temps pluvieux, je doute que l’accès soit si praticable.

Prix d’entrée :

5 LEV par personne. Attention que la visite se fait avec un guide. Les départs des groupes se font toutes les 30 minutes.  Le tour dure environ 1 heure. Nous avons beaucoup apprécié les explications de notre guide, très disponible et BILINGUE (anglais).

Notre hôtel à Bansko : Aneli Hotel

Un prix imbattable de 30 euros pour 2 avec petit déjeuner et souper inclus. Notre hôtesse était charmante, le repas très correct et l’hôtel très propre. Un parking public gratuit est disponible à 10 mètres.

Vous avez aimé notre article? Faites-le nous savoir

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

La Collégiale Saint-Jacques

La Collégiale Saint-Jacques

L’église Saint-Jacques-le-Mineur de Liège, ancienne abbatiale bénédictine de Saint-Jacques à Liège, est fondée en 1015 par le prince-évêque Baldéric II, successeur de Notger. Lors de la destruction de la collégiale Saint-Pierre, elle devient la collégiale Saint-Jacques.

lire plus
Afrique du sud
Inde
Namibie
Sénégal
Japon

Rhodes

France

Bulgarie

Afrique du Sud, le nord
Afrique du Sud, le sud
Afrique du Sud, le centre
Afrique du Sud, l’est

République dominicaine

Namibie
Sénégal
Maroc
Québec

Bulgarie

Villes d’Europe
En France
New York

Belgique

Inde
Vietnam
Népal

Rhodes

Activités
Actualités
Excursions
Les animaux
Afrique
Afrique du Sud
Namibie
Sénégal
Asie
Japon
Inde
Vietnam
Europe
Belgique
France
Québec
Architecture
Art
Aventure
Choquant?
Découverte
Etrange
Fun
Les gens
Nature
Religions
Ville

Pin It on Pinterest

Share This