Nous deux !

Les cinquantenaires, c’est nous !

Donnez-nous de vos nouvelles, si vous aimez, dites-le, si vous détestez, dites-le.
Si vous avez des questions, on fera tout pour vous aider.

Les cinquantenaires, c’est nous !

Cela ne fait que quelques années que nous voyageons ensemble, précisément depuis notre voyage en Namibie. Avant cela, nous ne voyagions pas vraiment, nous partions en vacances ! Des destinations faciles, dans des hôtels All-In, des vacances durant lesquelles rien ne pouvait nous arriver !  C’était une époque. Nous nous sommes rencontrés « sur le tard » il y a 7 ans et nous avons réalisé que nous avions une passion commune : les voyages et non plus les vacances. Ensemble on a commencé par un long voyage pas très facile mais tellement passionnant … un voyage au miliieu de nulle part : la Namibie … pays extraordinaire. aux couleurs  fabuleuses

Moi c’est Gen ! J’ai commencé à voyager avec mes grands-parents à 9 ans ! Pendant des années au même endroit : Cattolica en Italie pendant 9 ans. Mais j’adorais quand on chargeait la voiture pour partir.  Bien des années plus tard ma marraine m’a dit : on part à Cuba ! 10 heures de vol pour le premier long voyage ! J’ai adoré l’avion et ce qu’il représente de liberté. Décollage / Atterrisage … tout me va ! Après ma vie de voyage s’est arrêtée pendant au moins 20 ans ! Jusqu’au jour où, à 48 ans, j’ai rencontré mon mari, Pierre !

Avec des envies de voyages et de découvertes communes, des passions pour des voyages à l’aventure, sans tour operateur ! Juste nous et nos décisions, nos choix, parfois nos erreurs mais toujours un vrai bonheur de se retrouver ailleurs à 2 ! Et bon sang de bonsoir des aventures on en a vécues en si peu de temps ! Tout est possible, même au delà de 50 ans ! Et on n’a pas fini !

Moi c’est Pierre ! Un jour, en 1984, j’ai tenté l’expérience du voyage, je venais juste d’être diplomé « photographe » et je voulais connaître la vie des grands reporters…  Je n’avais que 20 ans et aucune expérience, je me suis retrouvé la peur au ventre dans l’état du Gujarat en Inde à aller photographier les lépreux, je m’en souviens comme si c’était hier.  L’Inde à l’époque était catastrophique, pour moi.  Je suis rentré, la queue entre les jambes, triste et déçu.  Je me suis juré que les pays différents ne me verraient plus jamais.

Et pourtant…

Un jour en 2014, un soir de complète soulographie avec ma fille ainée Maurine, elle m’a convaincu de tenter le Népal, j’ai adoré.

Je te dois tout Mo, après le Népal, le tour de l’Inde et après, ma femme, Gen, la passion s’est installée.

Contactez-nous !

1 + 3 =

Pin It on Pinterest

Share This